Pour l’intelligence de main

client : Fondation Bettencourt Schueller

année : 2018

chef de projet : Vincent le Bourdon

lieu : Fondation Giorgio Cini, Venise

crédits photos : François Wavre / RFStudio

La Fondation Bettencourt Schueller invite Ramy Fischler à signer la scénographie de l’exposition « Pour l’intelligence de la main » dont le commissariat a été confié à Alain Lardet. Cette dernière s’inscrit dans le cadre de l’exposition internationale dédiée aux métiers d’art européens « Homo faber, crafting a more human future » organisée par la fondation Michelangelo à la fondation Giorgio Cini à Venise.

Ramy Fischler propose un parcours à la fois physique et virtuel qui questionne le rapport entre l’artisanat d’art et la modernité. Ramy Fischler pense une scénographie en deux temps : une découverte physique des œuvres et une immersion virtuelle des ateliers d’artisans d’art. Cette installation, composée de murs en terre crue réalisés par l’atelier d’Amàco, est une prouesse artisanale. Elle valorise le développement de pratiques écoresponsables et met en exergue l’avenir des métiers d’art au temps de la technologie.

Remerciements :

Camille Baudelaire – Graphisme, Nicolas Weyrich – Video mapping, Amàco – Gian Franco Noriega, Zoé Tric, Romain Anger, Patrick Ribet, Léo Boulicot, Basile Cloquet – construction des murs en terre crue, Alain Fleischer – production et direction artistique des films en réalité virtuelle, Le Fresnoy et Studio national des arts contemporains – production déléguée des films en réalité virtuelle, MK2 Agency – expertise dispositifs films en réalité virtuelle, Reality – traitement d’images en réalité virtuelle, Francis Kurdjian – création olfactive

PoulIntelligencedelamain_FondationBettencourtSchueller_créditsRFStudio13
Installation scénographie en terre crue

recommandation

MaisonetObjet2018_crédit Vincent Leroux5

Créateur de l’année, Maison et Objet
2018

1-cie-phalsbourg-re-inventer-paris-bucherie-facade_nuit-update-1

La Compagnie des Philanthropes
en cours