Tai Ping Paris

client : House of Tai Ping

année : 2012

chef de projet : Simon Naouri

lieu : Paris

crédits photos : Hélène Hilaire / Eric Laignel / RF Studio

Hôtel de Livry : du showroom au « makeroom »

Grand acteur du design de tapis depuis les années 1970, Tai Ping a réuni ses bureaux et son showroom, jusque-là séparés, dans l’Hôtel de Livry, au cœur du quartier Saint-Germain des Prés à Paris*. Ramy Fischler, invité à repenser le design de l’ensemble des espaces de la marque dans le monde, a conçu l’aménagement de cette nouvelle maison en entamant une réflexion de fond sur l’évolution des modes de travail de la Maison Tai Ping et par là même sur ses espaces de présentation. Il en a dessiné tous les mobiliers, réalisés sur-mesure en France : des tables de travail aux luminaires, des meubles d’archives aux plateaux à outils. Fusionnant lieu d’exposition et atelier de conception, le designer a transformé l’Hôtel particulier en écrin propice à l’émergence de collaborations autour des techniques, des savoir-faire artisanaux et mécaniques qui forgent la réputation des manufactures de l’entreprise chinoise.

À mi-chemin entre industrie et artisanat, Tai Ping a un statut particulier parmi les protagonistes du secteur. C’est dans cet esprit que Ramy Fischler a conçu un lieu d’accueil et de travail, dédié au « faire » autant qu’à l’exposition de produits finis.

Fusionner les espaces

« Designers ou clients individuels, curieux, inspirés, sensibles mais aussi exigeants, indécis, préoccupés : ils viennent avec leurs projets, leurs désirs, leurs doutes. L’espace de travail, d’échange et de découverte doit être tenu par un cadre propice à la créativité et l’inventivité. »

Pour l’Hôtel de Livry, la ligne directrice de Ramy Fischler consiste à fusionner les espaces et les fonctions : les zones d’exposition et de travail sont donc rassemblées dans de grande pièces consacrées au travail collaboratif. Toutes les équipes Tai Ping étant réunies dans le même bâtiment, il pense le rez-de-chaussée de l’immeuble comme un lieu d’échange, ouvert et disponible à l’ensemble du personnel et à tout type de client. Entre les pièces, il fluidifie enfin les circulations, articulant ingénieusement les multiples vocations de la maison : accueil, développement de projets et découverte des créations de la marque.

Les mobiliers sur-mesure : des outils de présentation et de travail

Au-delà de la caractérisation des espaces, Ramy Fischler conçoit et dessine l’ensemble des mobiliers sur-mesure. Selon un scénario d’apparition et de dévoilement – qui permet de coupler de nombreuses de fonctions tout en conservant une certaine pureté dans la perception de l’espace –, ces meubles offrent une grande malléabilité d’usage et une diversité d’expériences. Cette intention est palpable à toutes les échelles, dans le traitement des archives par exemple : Tai Ping comptant dans sa liste de clients de grands designers internationaux aux projets remarquables, deux meubles verticaux permettent d’accéder à l’histoire de la Maison. Énigmatiques en position fermée, ils révèlent, une fois déployés, des dizaines de références ainsi que les carnets et les dessins originaux d’un projet, temporairement mis en valeur dans une vitrine.

Même principe pour les mobiliers dédiés à la présentation des outils de conception (pompons, échantillons de matières, de couleurs et de motifs), à leur classification et leur manipulation spécifique : en position fermée, ils dissimulent leur contenu derrière une façade décorative, et en position ouverte, déployés dans l’espace, ils révèlent les carrés de tapis ordonnancés suivant un principe défini. Qu’il s’agisse des cadres coulissants, des paravents étagères ou des consoles, chaque mobilier possède son propre principe d’organisation et de rangement qui lui permet de préserver, réunion après réunion, l’indispensable classification des références.

Cette collection de mobilier et d’outils a été développée sur mesure en collaboration avec les manufactures françaises de Laval (menuiserie), le tapissier Stéphane Corler pour les voilages, le tapissier Xavier Bonnet pour les coussins d’assise, l’ingénieur Jean-Michel Trapet pour les suspensions lumineuses, l’entreprise de menuiserie Acte 2-Alain Sabazon pour le mobilier de rangement. La création textile des tapis a été réalisée avec la designer Heidi Winge Strøm.

* L’Hôtel de Livry, écrin chargé d’histoire

Inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques, l’Hôtel de Livry a été construit vers 1640 pour Jean le Vasseur, conseiller du roi. Ses grandes fenêtres inondant de lumière naturelle les pièces centrales à très hauts plafonds, révélant moulures délicates et parquets patinés par le temps, sont le fruit d’un remaniement architectural au XVIIIe siècle. L’Hôtel particulier en a subi plusieurs, comme sa rénovation selon les normes de basse consommation d’énergie en 2005.

 

1-img_8898bd-hh
Showroom Tai Ping au sein de l'Hôtel Livry

recommandation

14_tai-ping-shanghai

Tai Ping Shanghai
2014

4-hermes-parfums

La Parfumerie Hermès
2015